À bois perdu

Siemen Dijkstra

du 15 février au 10 mai 2020

Heures d’ouverture : tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

 

La Fondation Custodia compte parmi ses vocations celle de faire découvrir au public français l’œuvre d’artistes contemporains. Au printemps 2020, elle présente, dans deux expositions distinctes, les créations graphiques d’Anna Metz et de Siemen Dijkstra qui consacrèrent leur carrière à explorer les possibilités offertes par la technique de l’estampe.

Siemen Dijkstra (Den Helder, 1968) vit et travaille dans le village de Dwingeloo, dans la Drenthe aux Pays-Bas, où il réalise de spectaculaires gravures sur bois en couleurs. Ce sont des estampes en fisheye, saturées de plantes et de branches, de vaguelettes et d’herbe. Mais à côté de tous ces détails, Dijkstra ne perd jamais de vue l’image globale : la lumière perçant à travers la végétation, les couleurs qui s’harmonisent, l’atmosphère légèrement brumeuse au loin.

Siemen Dijkstra, Arboretum no. 2, Wemmenhove, 2013
Gravure sur bois en couleurs. – 495 × 755 mm
Collection de l’artiste
© ADAGP, Paris 2019 / photo : Bert de Vries, Beeldwerk

Le procédé de gravure à bois perdu qu’il utilise implique que chaque aplat de couleur est taillé individuellement dans une matrice de bois unique, et imprimé successivement sur le papier. Avec ses grands tirages qui se composent parfois de 10 à 18 couches de couleurs, l’artiste évoque, depuis son atelier, un monde extérieur éloquent. « Ce que j’aimerais vraiment, c’est de pouvoir rendre les odeurs de l’extérieur », dit-il. Ses gravures sentent bien sûr l’encre d’imprimerie, mais avec les formes creusées et les couleurs imprimées, il sait suggérer de façon magistrale la lumière et le ciel, la terre et la verdure.

Siemen Dijkstra, À travers le Uithuizer Wad no. 2, Oude Westereems, 2012
Gravure sur bois en couleurs. – 405 × 870 mm
Collection de l’artiste
© ADAGP, Paris 2019 / photo : Bert de Vries, Beeldwerk

Dans les sept salles d’exposition qui lui sont consacrées à la Fondation Custodia, outre une sélection des meilleures gravures sur bois en couleurs de Dijkstra, datant de ces vingt-cinq dernières années, le visiteur peut admirer un nombre important de dessins, gouaches et aquarelles de la main de l’artiste.

Siemen Dijkstra, Roads to nowhere no. 10 : Slichteveen, 2012
Gravure sur bois en couleurs. – 235 × 225 mm
Collection de l’artiste
© ADAGP, Paris 2019 / photo : Bert de Vries, Beeldwerk

Le travail de Dijkstra repose sur son sens aigu de l’histoire du paysage qu’il représente. Selon lui, les organisations de protection de la nature se fourvoient en voulant créer un paysage idéalisé : celui de la Drenthe est unique parce que les landes et les tourbières authentiques jouxtent les terres agricoles et boisées du vingtième siècle — qui sont devenues à présent, elles aussi, un genre de nature. Siemen Dijkstra illustre cette diversité. « Mon travail est sous-tendu par mon amour de la nature et du paysage », explique-t-il.

Siemen Dijkstra, Fouine morte, 2012
Aquarelle-gouache, plume et encre. – 300 × 300 mm
Collection particulière
© ADAGP, Paris 2019 / photo : Bert de Vries, Beeldwerk

Le paysage de la Drenthe est le principal sujet de Dijkstra, mais à Paris, sont montrées également des représentations d’autres paysages néerlandais, ainsi que des dessins et estampes qu’il a réalisés pendant (ou suite à) des voyages à travers la Scandinavie, l’Inde et la France. Au centre de l’exposition, en guise d’intermezzo, se trouvent des dessins d’animaux, car outre des paysages, l’artiste a toujours dessiné des animaux morts : des oiseaux qui se sont tués en se cognant contre une fenêtre ou un pare-brise, des souris et des rats attrapés par un chat, des belettes, des taupes, des hérissons et, plus rarement, une fouine ou un écureuil. Des natures mortes de poils et de plumes.

 

Catalogue

Siemen Dijkstra. À bois perdu
Gijsbert van der Wal
Paris, Fondation Custodia, 2020
196 pages, c. 150 repr. en couleurs, 27 × 24,5 cm, relié
Édition bilingue français-néerlandais
ISBN : 978 90 6868 813 9
29,00 €

Pour commander cet ouvrage, merci de compléter le formulaire ci-dessous. Une facture vous sera envoyée dans les meilleurs délais, incluant les frais d’expédition. Le réglement se fera alors par chèque (pour la France) ou par virement bancaire (pour l’étranger).

 

Informations pratiques

Adresse

Fondation Custodia / Collection Frits Lugt
121, rue de Lille - 75007 Paris
France
Tél : +33 (0)1 47 05 75 19
coll.lugt@fondationcustodia.fr
www.fondationcustodia.fr

Comment venir

Métro : Assemblée Nationale (ligne 12) ou Invalides (lignes 8 et 13)
RER C : Invalides ou Musée d’Orsay
Bus : lignes 63, 73, 83, 84, 94, arrêt Assemblée Nationale
Vélib’ : station située en face (n° 7009)

Heures d’ouverture

Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h

Tarifs

Plein tarif 10 €
Tarif réduit 7 €
Le tarif réduit est accordé aux +60 ans, chômeurs, groupes de 10 personnes minimum

Entrée gratuite : étudiants, carte presse, carte ICOM, carte invalidité

Achat des billets sur place pour le jour même (pas de réservation en ligne)

Partenaires presse :