Renovation de la cour

Depuis dix ans, la Fondation Custodia connait d’importants travaux visant à améliorer les conditions de préservation de ses collections et à honorer l’authenticité de ses bâtiments.

La cour de la Fondation Custodia, passage obligé entre l’hôtel Lévis-Mirepoix et l’hôtel Turgot, vient d’être à son tour confiée aux bons soins de l’architecte Frédéric Ladonne.

L’équipe de la Fondation et les visiteurs la traversent au quotidien pour rejoindre l’hôtel Turgot, véritable enclave du XVIIIe siècle, édifié en 1743 par le promoteur Pierre Salles, le seul, d’une série de sept, qui subsiste encore rue de Lille.

Jouxtant à l’origine une écurie, des remises de carrosses, un office et une chambre d’office, le sol de la cour entre les deux bâtiments avait été bétonné dans les années 1950 afin d’y accueillir un parking pour voitures.

Soucieux de résoudre des problèmes d’infiltration d’eau récurrents, le directeur de la Fondation Ger Luijten a entrepris avec Frédéric Ladonne de redessiner cette cour de 200 m2. Ils souhaitent lui redonner un aspect esthétique le plus fidèle possible à son origine, en jouant à la fois de petits pavés en grès caractéristiques du XVIIIe alternant avec des grands pavés parisiens enherbés dans l’esprit du XIXe siècle.

Nous voulions que la cour retrouve une rigueur classique qui, en association avec une végétation au caractère plus poétique, l’éloigne de l’image très minérale et rigide des cours parisiennes, confie Frédéric Ladonne.

Nous sommes partis ensemble à la recherche de pierres et avons trouvé des merveilles chez les carriers français, poursuit Ger Luijten.

Les 8 marches menant à la porte d’entrée de l’hôtel Turgot seront prochainement remplacées par celles fraîchement taillées par la société Les Pierres de Paris dans la carrière de la Croix Huyart (Oise).

De longs bancs de pierre seront installés sous les jasmins et le néflier, et un abri vélo pour l’équipe sera aménagé près de la fontaine à eau, préservée par les siècles.

Je souhaite être le plus conforme possible à l’histoire des lieux et cherche l’excellence dans la réalisation des travaux que j’entreprends à la Fondation Custodia depuis 10 ans. C’est la meilleure façon de respecter l’héritage de Frits Lugt, notre fondateur, déclare Ger Luijten.

C’est un chantier débuté en novembre 2020, qui prendra fin cet été avec les nouvelles plantations.

Cette cour embellie accueillera le public à l’automne 2021 à l’occasion de l’exposition Sur le motif. Peindre en plein air 1780-1870 que la Fondation organise avec la National Gallery of Art de Washington et le Fitzwilliam Museum de Cambridge.