Capturer la lumière. L’œuvre sur papier de Jozef Van Ruyssevelt

du 30 janvier au 30 avril 2016

Parallèlement à l’exposition En route !, est présenté dans le sous-sol de l’hôtel Lévis-Mirepoix un choix d’œuvres sur papier du peintre et graveur flamand Jozef Van Ruyssevelt (1941-1985).

La Fondation Custodia a pu acquérir une douzaine d’eaux-fortes, un carnet d’esquisses et une série de gouaches provenant de sa succession, alors que le cabinet d’arts graphiques du Rijksmuseum à Amsterdam détient l’œuvre graphique presque complet de l’artiste. À l’occasion de cette exposition, les deux institutions ont travaillé en étroite collaboration.

L’accent est mis sur les eaux-fortes de Van Ruyssevelt. Ou comment donner un caractère dramatique aux sujets qui le sont moins : vues fortuites, intérieurs avec chaises et armoires, natures mortes aux bouteilles et aux plantes en pot. Dans sa Vue de l’atelier datée de 1979, un peu de lumière du jour perce encore et vient mollement se refléter sur la surface du meuble vernis. La pièce est plongée dans une épaisse pénombre de hachures. Il faut plisser les yeux pour espérer distinguer quelque chose entre ces traits toujours plus rapprochés, menant vers des recoins toujours plus obscurs.

Vue de l’atelier, 1979
Rijksmuseum, Amsterdam

On trouve parfois, au cœur de cette étendue noire, une surface aussi blanche que le papier sur lequel est gravée l’eau-forte. Le plateau en verre de Verre sur verre (1980) par exemple. Devant cette zone de lumière émerge, tapie dans l’ombre, une corbeille à trois fruits avec une feuille silhouettée sur le blanc dans une noirceur impénétrable. La lumière fait ainsi toujours face à quelque chose de sombre. Un examen plus attentif montre que cette feuille noire ne possède pas de contour précis : on dirait une forme coupée dans un tissu, aux bords effilochés. Et à quel fruit cette petite feuille appartient-elle ? Une pomme ? Une mandarine ? L’art graphique de Van Ruyssevelt est tout en suggestion. On reconnaît dans ses grandes lignes une nature morte ou un intérieur, mais les détails demeurent indéfinis.

L’exposition présente non seulement un choix de l’œuvre graphique de l’artiste, mais aussi de nombreuses créations en couleur : gouaches, pastels, une esquisse à l’huile. Car le monde intime capturé par Van Ruyssevelt dans ses eaux-fortes était en réalité multicolore et il a fait preuve d’une grande sensibilité pour ces tonalités chaudes et intenses. La juxtaposition avec les œuvres en couleur enrichit la perception des feuilles en noir et blanc et montre aussi comment le graveur a traduit toutes ces gradations colorées dans des contrastes clair-obscurs.

L’exposition s’accompagne de la publication d’un catalogue raisonné de l’œuvre graphique de Van Ruyssevelt, avec des reproductions de la totalité des 200 gravures et des œuvres apparentées exécutées dans d’autres techniques. Le catalogue existe dans une édition néerlandaise et française.

Catalogue

Jozef Van Ruyssevelt. L’oeuvre graphique
Gijsbert van der Wal
Paris, Fondation Custodia et Varik, De Weideblik, 2016
212 pp, 30 × 24 cm, ca. 220 pl., relié
ISBN 978 90 77767 63 4
35,00 €

Pour commander cet ouvrage, merci de compléter le formulaire ci-dessous. Une facture vous sera envoyée dans les meilleurs délais, incluant les frais d’expédition. Le réglement se fera alors par chèque (pour la France) ou par virement bancaire (pour l’étranger).