9. Federico Zuccari

Sant’Angelo in Vado vers 1540 – 1609 Ancona

Deux études de tête : Vincenzo Borghini, vers 1575 – 1579

Loin des portraits officiels plus posés, ces deux études réalisées sur le vif dégagent une forte impression de naturel. Après une observation très attentive de son modèle, Federico Zuccari dessina fidèlement, et d’une main assurée, les traits qui caractérisent le visage de Vincenzo Borghini : le haut front dégarni et marqué par les rides, la veine battant contre la tempe, l’asymétrie des yeux, les pommettes saillantes et la barbe fournie. À la mort de Giorgio Vasari, Zuccari fut choisi pour achever le grand décor de la coupole du Duomo de Florence (1575-1579). Le programme iconographique de ce dernier avait justement été conçu, à la demande des Médicis, par Borghini. Une peinture représente cet éminent érudit florentin et Zuccari, discutant près d’une maquette de la cathédrale (Palazzo Zuccari, Rome). Elle commémore la préparation de cette importante commande et témoigne, comme notre dessin, de la relation établie entre les deux hommes.