44. Giovanni Francesco Barbieri, dit Guercino

Cento 1591 – 1666 Bologne

Le Christ ressuscité apparaissant à la Vierge, vers 1628 – 1630

Cette étude est une première pensée pour Le Christ ressuscité apparaissant à la Vierge (1628-1630, Pinacoteca Civica, Cento), un des tableaux les plus majestueux de Guercino. L’artiste dessina les figures à mi-corps, délaissant ici les amples drapés qui jouèrent un rôle visuel très fort dans la peinture et qui furent étudiés séparément à la sanguine (Staatsgalerie, Stuttgart). Dans notre feuille, il se concentra sur la relation unissant la Vierge, qui embrasse la main de son fils, et ce dernier qui l’enlace. Cette proximité et cet élan émotionnel sont modérés dans l’œuvre finale. Placée sur le côté, Marie porte une main plus réservée vers la plaie du Christ qui expose son corps en pleine lumière. Le tableau de Guercino gagna ainsi la clarté qui caractérisait son style classique.