3. Anonyme, Pays-Bas du Nord ?

Portrait en buste d’une fillette, vers 1635

Contrairement aux autres portraits peints d’enfants de la Fondation Custodia montrant chacun leurs jeunes modèles en pied, cette fillette est représentée en buste. C’était pourtant un format beaucoup plus courant au XVIIe siècle et, évidemment, moins onéreux. Nous ne connaissons malheureusement plus l’identité qui se cache derrière cette frimousse aux perçants yeux noirs qui ne fixent pas le spectateur. Le vêtement de l’enfant permet cependant de dater le portrait dans les années 1630. La rosette qu’elle porte à la ceinture était en effet un accessoire très à la mode à cette époque1 de même que la taille haute de sa robe2. Son col de batiste bordé de fine dentelle est constitué de deux parties : le premier, appelé rugkraag en néerlandais, s’étendait d’une épaule à l’autre et couvrait le haut du dos ; le second, le neerstik, était passé par-dessus et ses deux extrémités descendaient jusqu’à la poitrine3. Pour cet élément essentiel du costume qu’était le col au XVIIe siècle, la quantité de dentelle déterminait la qualité de l’accessoire.

Le catalogue de la vente Sotheby’s de 1923, à laquelle Frits Lugt acquit le tableau, proposait de le classer sous l’école hollandaise du XVIIe siècle. Dans ses inventaires, le collectionneur a noté « genre de Jacob Gerritsz. Cuyp ». Ce peintre de Dordrecht, né en 1594 et mort en 1652, est moins connu aujourd’hui que son fils, le célèbre paysagiste Aelbert Cuyp (1620-1691), mais il fut l’un des meilleurs artistes de sa ville. Il a peint des natures mortes, des scènes de genre et d’histoire mais s’est surtout illustré dans l’art du portrait (voir cat. 16). Son œuvre compte de nombreuses effigies représentant des enfants pour lesquelles il semble avoir été particulièrement demandé. Celles-ci sont toutefois fort différentes de notre tableau. Généralement placés en extérieur, les petits modèles sont vus en pied dans la plupart d’entre elles. Nous connaissons cependant quelques exceptions, telles le portrait d’un tout jeune garçon conservé au Städel Museum à Francfort4 ou celui d’un bébé – signé et daté 1646 – au château de Zuylen5. Les deux tableaux sont, comme notre portrait de fillette, de dimensions modestes et peints sur panneaux de bois. De plus, l’enfant, vu en buste ou jusqu’aux genoux, se détache devant un fond sombre, une caractéristique que l’on trouve habituellement dans les portraits d’adultes de Jacob Gerritsz. Cuyp.

Il faut cependant bien avouer que l’état de conservation du panneau rend une comparaison avec les œuvres de Cuyp difficile car les carnations du visage de la petite fille sont usées et laissent donc peu de matière picturale dont on pourrait confronter la facture aux autres portraits de l’artiste. En outre, le bandeau ou bonnet que porte la fillette ne se rapproche d’aucun modèle hollandais connu. Ce type d’effigies était très répandu dans l’Europe du Nord du XVIIe siècle et l’on ne saurait donc exclure que notre tableau ait été produit dans les Pays-Bas du Sud, dans les contrées de langue allemande, en Angleterre voire en France.

CT

1Voir Sander Paalberg dans Jacob Gerritsz. Cuyp (1594-1652), cat. exp., Dordrecht, Dordrechts Museum, 2002, p. 114, sous n° 16. L’auteur y compare le tableau avec un portrait de 1638 présentant des éléments de costume similaires à ceux portés par notre fillette ; pour ce portrait voir : https://rkd.nl/nl/explore/images/13007.

2Voir Marieke de Winkel, Fashion and Fancy. Dress and Meaning in Rembrandt’s Paintings, Amsterdam, 2006, p. 63.

3Voir Sander Paalberg, op. cit., p. 114.

4Huile sur panneau, 33,7 × 25 cm, inv. 230 ; Jochen Sander et Bodo Brinkmann, Niederländische Gemälde vor 1800 im Städel, Francfort-sur-le-Main, 1995, p. 27, ill. couleurs 37. Une nouvelle attribution à Pieter Soutman a toutefois été proposée dans le catalogue de collection du Städel Museum publié dix ans plus tard : Mirjam Neumeister, Holländische Gemälde im Städel 1550-1800, Band 1 : Künstler geboren bis 1615, 2005, p. 481-491.

5Slot Zuylen, Oud-Zuilen (Maarsen, Pays-Bas) ; huile sur panneau, 32,5 × 26,5 cm ; voir sur le site du RKD : https://rkd.nl/nl/explore/images/141790.