15. Robert Léopold Leprince

(Paris 1800 – 1847 Chartres)

Sous-bois, vers 1820

Issu d’une famille de paysagistes et de lithographes, Robert Léopold Leprince reçut sa première formation de son père Anne-Pierre et de son frère aîné Auguste-Xavier (cat. 145). Il fut lui-même le maître de son cadet Gustave (1810–1837). Les trois frères partagèrent un atelier à Paris, à « la Childebert », mais Leprince s’installa finalement à Chartres. Il se fit une belle réputation de peintre de scènes de genre et de paysages champêtres. Il travaillait régulièrement en forêt de Fontainebleau et dans la campagne aux environs de Paris et de Chartres, y réalisant des esquisses à l’huile sur papier. Cette étude d’un touffu bosquet d’arbres témoigne de l’incontestable virtuosité technique de l’artiste et de son intérêt pour les subtils effets de lumière. Il y saisit la variété des verts et les légères touches de blancs apposées sur les branches supérieures animent la scène en suggérant le chatoiement des reflets lumineux sur les feuilles.