Prochainement

Printemps 2021

Sur le motif. Peindre en plein air 1780-1870
du 20 février au 23 mai 2021

Sur le motif. Peindre en plein air 1780-1870 est organisée en partenariat avec la National Gallery of Art, Washington, et le Fitzwilliam Museum, Cambridge. À travers une centaine d’œuvres provenant de ces trois institutions et d’une collection privée, cette exposition propose un regard neuf sur la peinture de paysage en plein air entre 1780 et 1870. L’exposition révèle l’immense habileté des artistes à saisir sur le vif, et sur le motif, une image de la nature dans sa beauté ou sa singularité. Ainsi, les œuvres de Constable, Turner, Valenciennes, Michallon, Corot, Eckersberg, Lundbye, Kyhn, Von Rohden, Frey – et bien d’autres –, sont classées selon les motifs étudiés : les arbres, les rochers, l’eau sous toutes ses formes, les effets de ciel, mais aussi la campagne romaine et les volcans de la péninsule.

Charles Donker
du 20 février au 23 mai 2021

En parallèle de Sur le motif, la Fondation Custodia fera découvrir au public le travail de Charles Donker (né en 1940), un des grands aquafortistes des Pays-Bas. La Fondation possède un important choix de son œuvre gravé avec des épreuves d’essai et des tirages retouchés par l’artiste lui-même.
Dans l’exposition sera présentée pour la première fois une sélection de ses dessins et aquarelles. Donker s’est consacré essentiellement au paysage néerlandais mais en tant que membre de l’association Artists for Nature, il a pu réaliser des voyages en Pologne, Israël, Angleterre, France, Espagne et au Pérou. Les œuvres créées lors de ces périples témoignent d’une grande vivacité et d’une ouverture à des vues totalement inexplorées.


Automne 2021

Léon Bonvin (1834-1866). Une poésie du réel présentera l’œuvre de ce dessinateur et aquarelliste de talent, qui puisa ses motifs dans son univers immédiat : intérieurs et scènes de l’auberge, natures mortes de cuisine, bouquets de fleurs des champs, paysages de la plaine encore rurale de Vaugirard. Moins connu que son demi-frère François – une figure emblématique de l’art réaliste en France –, Léon Bonvin fut contraint de reprendre l’auberge paternelle à Vaugirard et mit fin à ses jours à l’âge de 31 ans. Malgré son destin tragique et la faible reconnaissance dont il jouit de son vivant, il n’abandonna jamais sa passion pour l’art. L’exposition de la Fondation Custodia sera une occasion unique de découvrir les œuvres de Léon Bonvin, qui sont aujourd’hui dispersées dans de prestigieuses collections privées ou publiques à travers le monde.